Manipulateur(rice) d’électroradiologie médicale

L’Institut de Formation de Manipulateurs d’Electroradiologie Médicale (IFMEM) du CHRU de Nancy est un organisme de formation public.
Il vous accueille dans ses locaux situés à la tour Marcel Brot.

Contacts | Conditions d’admission | Nous situer

Le métier de manipulateur(rice) d’électroradiologie médicale

IFMEM metierLe manipulateur d’électroradiologie médicale est un professionnel de santé paramédical.
Sur prescription et sous la responsabilité d’un médecin, il utilise des agents physiques à des fins diagnostiques et thérapeutiques en imagerie médicale, en radiothérapie et en électrophysiologie.
En imagerie médicale, il réalise dans la plupart des cas les investigations (radiologie de projection, scanographie, IRM, médecine nucléaire) et assure le traitement des images ou des données avant de les communiquer au médecin.
En radiothérapie, il intervient lors des différentes phases de la mise en traitement (simulation, dosimétrie…) et applique les irradiations thérapeutiques.
En électrophysiologie, il procède au recueil et au traitement des signaux dans les diverses explorations.

Dans ces différentes disciplines, le manipulateur d’électroradiologie médicale :
- informe les patients sur le déroulement des investigations et des traitements
- participe à la prise en charge psychologique et à la surveillance clinique des malades
- effectue, sur prescription médicale, les injections de produit de contraste ou de substances radioactives nécessaires à l’examen

Qualités
En tant que professionnel de santé, le manipulateur doit posséder de réelles qualités humaines et relationnelles, un sens aigu des responsabilités, une grande rigueur méthodologique, le goût du travail en équipe.
En raison de l’évolution permanente des techniques et des procédures d’imagerie médicale et de radiothérapie, il doit manifester des capacités d’adaptation et un esprit scientifique certain.

Lieux d’exercice
Les étudiants trouvent généralement un emploi dans les mois qui suivent la formation et l'obtention du diplôme d'Etat.
Le manipulateur peut travailler dans les unités d’imagerie médicale (incluant la médecine nucléaire), de radiothérapie et d’électrophysiologie au sein des établissements publics de santé, des établissements de santé privés à but non lucratif, des cliniques, cabinets ou structures sanitaires privés à but lucratif, des sociétés de travail intérimaire.
Il n’existe pas d’exercice libéral de la profession.

Rémunération
Dans la fonction publique hospitalière, les grilles de rémunération des manipulateurs sont comparables à celles des autres professionnels de santé, d’un même niveau de qualification (infirmier, masseur kinésithérapeute, ergothérapeute, etc.).
Les salaires d’embauche proposés dans les grandes structures privées sont généralement supérieurs à ceux du secteur public.

Perspectives d’évolution
> Cadre de santé. Après quatre années d’exercice, le manipulateur, après concours, peut être admis dans un institut de formation des cadres de santé. Le diplôme obtenu permet d’accéder aux fonctions de cadre de santé dans une unité d’imagerie ou de radiothérapie, ou en tant qu’enseignant dans un institut de formation. Dans certains cas, des postes de cadres supérieurs sont ouverts aux cadres de santé.
> Directeur des soins. Au terme d’une année de formation à l’Ecole des hautes études en santé publique de Rennes, un cadre manipulateur peut intégrer le corps des directeurs des soins en charge, soit d’une responsabilité transversale au sein d’un hôpital, soit de la direction d’un institut de formation de manipulateurs.

La formation

IFMEM formation 04Le manipulateur d’électroradiologie médicale doit être titulaire :
- d’un Diplôme d’État de Manipulateur d’Electroradiologie Médicale délivré par le Ministère de la Santé ; c’est la formation proposée par l’IFMEM du CHRU de Nancy conventionné avec l'Université de Lorraine (niveau validé par l’obtention de 180 crédits européens - ECTS)
- ou d’un Diplôme de Technicien Supérieur en Imagerie Médicale et Radiologie Thérapeutique délivré par le Ministère de l’Éducation Nationale (formation dans certains lycées).
L’IFMEM du CHRU de Nancy accueillent 45 étudiants en première année, ce qui correspond à une des plus hautes capacités pour les centres de formation en France.

Conditions d’accès, inscription
Découvrir l’Institut, services étudiants

L’équipe pédagogique
L’équipe enseignante permanente comprend un  directeur (directeur des soins), six cadres de santé formateurs, titulaires de diplômes de l'enseignement supérieur (master, DU...) et un conseiller scientifique (professeur des universités).
Elle est complétée par une centaine d’intervenants hautement spécialisés dans les sciences humaines, sociales, médicales, paramédicales. Beaucoup de ces intervenants viennent de l'Université de Lorraine.
Le projet pédagogique : former des professionnels de santé capables de répondre à l’attente des patients sur le plan soignant et relationnel, aux exigences médico-techniques de leurs fonctions dans les différentes disciplines, de participer à la formation et à l’encadrement des stagiaires et de leurs pairs, et de s’adapter aux évolutions technologiques, médicales et socio-économiques en lien avec leur profession.
Les valeurs structurantes de ce projet sont le sens des responsabilités, le respect d’autrui, la solidarité et l’esprit d’équipe.
Durant trois ans, soit six semestres de vingt semaines chacun, la formation repose sur l’alternance entre enseignements à l’Institut et enseignements cliniques en stage.

Enseignement théorique et pratique
2 100  heures, sous la forme de cours magistraux (1 041 heures), de  travaux dirigés (769 heures) et de travail personnel guidé (290 heures)
- Sciences humaines, sociales et droit
- Sciences de la matière et de la vie et sciences médicales
- Sciences et techniques, fondements et méthodes en imagerie médicale diagnostique et thérapeutique, radiothérapie et explorations fonctionnelles
- Sciences et techniques, interventions en imagerie médicale diagnostique et thérapeutique, radiothérapie et explorations fonctionnelles
- Outils et méthodes de travail
- Intégration des savoirs et posture professionnelle

Enseignement clinique (stages - 2 100 heures)
- Dans les différentes spécialités : imagerie médicale (scanographie, IRM, radiologie conventionnelle, échographie, angiographie...), médecine nucléaire, radiothérapie, électrophysiologie, soins cliniques.
- Les stages à temps plein sont organisés au CHRU de Nancy, à  l'Institut de Cancérologie de Lorraine, dans les établissements de santé privés, cliniques ou cabinets de l’agglomération nancéienne, et dans des établissements publics ou privés extérieurs agréés par l’Institut.

Des stages hors région et à l’étranger sont possibles, sous certaines conditions, pour les deux stages optionnels de fin de la 3e année.
- Indemnités hebdomadaires de stages à hauteur de 23 € en première année, 30 € en deuxième année, 40 € en troisième année
Le travail personnel complémentaire est estimé à 900 heures environ, soit 300 heures par an.

Évaluation
Dans chaque semestre, des contrôles continus et des évaluations semestrielles permettent de valider chaque unité d'enseignement donnant lieu à l'attribution d'ECTS.
La validation des stages s'appuie sur l'évaluation des compétences et des activités qui leur sont liées.

Poursuite d'études ou reprise d'études
Le Diplôme d’état est reconnu au grade de Licence, ce qui permet :
- Des inscriptions (sur dossiers et au cas par cas) en Master ou écoles d'ingénieurs dans les domaines de l'imagerie, de la radioprotection ou de la physique médicale
- Des spécialisations (DIU) pour de la pratique en échographie, en interventionnel ou en réseaux d'images
- L'inscription dans la filière dosimétriste clinique en radiothérapie (après expérience professionnelle)
- L'intégration d'une école de cadre de santé (après expérience professionnelle) en vue d’être responsable d'une équipe de soignants ou être formateur dans un organisme de formation.